Discours de Gérard Lancien au Congrès de Florence

Psychomotricité fonctionnelle

Discours de Gérard Lancien au Congrès de Florence

Gérard Lancien, membre de la famille de Jean Le Boulch, dans son discours en ouverture des travaux du Congrès sur la «Psychomotricité Fonctionnelle – Jean Le Boulch», qui s’est tenu dans la Salle des Dugento du Palazzo Vecchio à Florence:

«C’est avec un grand plaisir, mais aussi avec une grande émotion, que je suis ici avec vous aujourd’hui. Je voudrais avant tout exprimer ma profonde gratitude envers le professeur Pesci pour nous avoir invité à cette commémoration, cette invitation nous a beaucoup touché.

Une occasion d’honorer le souvenir du professeur Jean Le Boulch, auquel nous tenons beaucoup et nous avons voulu le montrer par notre présence. Être aujourd’hui à Florence, c’est un peu comme être à nouveau avec lui, avec notre cher proche, comme cela se passait durant nos rencontres conviviales à l’occasion de repas gastronomiques qu’il affectionnait particulièrement, et qui donnaient lieu à de longues conversations professionnelles sur l’éducation en général et sur l’éducation spécialisée en particulier.

Je lui parlais de mon travail d’enseignant en charge de l’intégration d’élèves trisomiques et il m’offrait des pistes pour améliorer, à travers le mouvement, le développement de leurs capacités relationnelles et cognitives. Je le tenais au courant de l’évolution de la politique menée par l’éducation nationale ainsi que de celle des textes officiels. Jean était toujours très intéressé par tout ce qui concernait les questions d’éducation en France. Il me parlait souvent de l’ISFAR et décrivait avec ardeur et conviction les travaux et les recherches qu’il y effectuait.

Jean était un chercheur enthousiaste, un authentique pédagogue qui a œuvré toute sa vie pour la noble cause d’une éducation corporelle au service du développement de la personne. Je voudrais, au nom de la famille, remercier l’ISFAR d’avoir réservé un espace d’écoute attentive à sa pensée et à son œuvre. Vous avez nourri sa recherche et contribué à sa diffusion.

L’organisation de cette journée, qui est une initiative de l’ISFAR, constitue la preuve, le témoignage vivant, de la continuité de son œuvre.

Merci du fond du cœur pour continuer son travail et encore un grand merci à vous, Professeur Pesci».

 

Join our
mailing list

to stay up date

Please enter a valid e-mail